Comment apprendre à mémoriser aux enfants

A quelle adresse dois-je t'envoyer le Coffre au Trésor ?
77 KITS de chasses au trésor, d'indices, d'enigmes et de visuels à imprimer !

Déjà +100 000 Parents Ont Téléchargé les KITS

Cette semaine, nous avons rencontré Marine du blog « Vers une parentalité positive« . Elle est spécialiste du bonheur et de la psychologie positive dans la parentalité et suite à nos échanges particulèrement enrichissants, nous l’accueillons aujourd’hui pour qu’elle nous explique comment mémoriser, en nous donnant les 4 clés de la mémorisation, adaptées aux enfants !

C’est parti, à partir d’ici c’est Marine qui vous parle :

En matière de mémoire, il y a deux camps : ceux qui ont une mémoire de poisson de rouge et ceux qui ont une mémoire d’éléphant ! Pour ceux qui tombent du côté du poisson, c’est pas de bol ! Et si on laissait nos croyances limitantes de côté ? On pense souvent que les capacités de mémorisation sont données à la naissance, que l’on naît avec une plus ou moins bonne mémoire.

En réalité, les recherches récentes en neurosciences ont prouvé que chacun peut développer ses capacités mnésiques à tout âge. L’école ne nous apprend pas à apprendre et pourtant, il existe tout un tas de conseils, d’astuces pour développer nos facultés à mémoriser.

Avant d’aller voir ça de plus près,  allons faire un petit tour du côté de notre cerveau :

Comment mémoriser avec les 2 hémisphères de notre cerveau

les défis des petits génies Rémy et Coline petiteschassesautresor.com

Notre cerveau est composé de deux hémisphères. L’hémisphère gauche aime et recherche l’ordre. Il est impliqué dans les capacités mentales telles que la logique, l’analyse, la linéarité, le traitement des chiffres, des mots, des listes… L’hémisphère droit quant à lui est non verbal. Il est impliqué dans les capacités mentales telles que l’imagination, le rêverie, la perception des couleurs, des reliefs, la conscience spatiale, le rythme…

Comment mémoriser : La mémoire à court terme

Plus communément appelée mémoire de travail. Elle a un stockage limité, puisqu’elle permet de retenir en moyenne seulement 7 éléments avec une durée limitée à quelques secondes. Elle est sensible aux distractions et à l’anxiété. C’est en fait un passage obligé avant le stockage dans la mémoire à long terme.

Comment mémoriser : La mémoire à long terme

Comme son nom l’indique, sa capacité de stockage s’étend sur le long terme. C’est une mémoire qui classe et organise les idées, les connaissances, les souvenirs. Elle a un stockage illimité. Cette mémoire regroupe plusieurs types de mémoire: sémantique ( les mots) épisodique (les souvenirs) et procédurale (les compétences).

Pour caricaturer on pourrait dire que la mémoire à court terme correspond en quelque sorte à la mémoire vive d’un ordinateur alors que la mémoire à long terme correspond au disque dur. Et pour ceux qui comme moi n’y connaissent rien aux ordinateurs, laissez tomber cet exemple !!!

Mémoriser c’est donc passer une information de sa mémoire à court terme vers sa mémoire à long terme ! Souvent on pense que répéter, réciter ou relire une information plusieurs fois, permet de l’enregistrer dans la mémoire à long terme mais c’est plus compliqué que ça ! Et je ne te parle pas du côté démotivant de la tâche !

Le meilleur exemple reste celui des TERRIBLES tables de multiplication que l’on rabâche sans cesse sans pour autant parvenir à les mémoriser ! Ok cool, et maintenant que l’on sait ça, on fait quoi concrètement ?

Voici les 4 clés principales pour apprendre comment mémoriser :

Clés n°1: l’imagination, le moteur de la mémorisation

Notre cerveau fonctionne par image. Si je te dis de penser à un gros chat bleu il y a de grandes probabilités pour qu’une image (même furtive) te soit venue en tête. Nous avons besoin de créer des images mentales pour mémoriser.

On dit d’ailleurs souvent qu’une image vaut mille mots. Cette capacité relève en majeure partie de notre hémisphère droit or, il est très peu sollicité lorsque l’on apprend de manière traditionnelle.  Entends par là lorsqu’on lit plusieurs fois un contenu en espérant qu’il se grave à jamais dans notre mémoire !

Astuces ludiques pour les devoirs :

Invite ton enfant à se créer des images mentales pour cela il peut dessiner sa leçon, sa poésie, faire des croquis, des schémas etc… Plus il utilisera de couleurs, plus ce sera efficace. Il peut ensuite afficher sa réalisation et la regarder le soir juste avant de dormir.

Le célèbre jeu « dessinez c’est gagner » est une excellente façon d’apprendre à tes enfants à se créer des images mentales. Prends des post-it sur lesquels tu écris des mots. Plie-les en 4 et dépose-les dans une boîte. Piochez tour à tour les post-it et dessinez le mot qui est écrit. Les joueurs doivent deviner le mot écrit sur le post-it. Celui qui fait deviner le plus de mot à gagné! Wouhou !

Clés n°2: la verbalisation, réactiver la mémoire

Avoir une image en tête c’est bien mais pour la réactiver (la récupérer) il faut verbaliser. Pour cela, il est important d’associer les apprentissages à un récit. Cela est BEAUCOUP plus efficace que de faire réciter votre enfant par cœur. En effet, bien souvent les enfants parviennent à réciter une leçon sans l’avoir comprise pour autant !

Astuces pour les devoirs :

Invite ton enfant à inventer une histoire à partir d’une leçon. Cette technique est particulièrement facile à utiliser pour les cours d’histoire ou de géographie. Il peut également préparer une petite saynète et vous la jouer. Vous pouvez également jouer au détective, tu poses des questions sur sa leçon et il te répond.

Afin de développer la capacité de votre enfant à raconter des histoires, vous pouvez utiliser les story cubes. Ce sont des petits cubes sur lesquels sont représentés des symboles. Le joueur lance plusieurs cubes et doit inventer une histoire avec tous les symboles. Vous pouvez évidemment créer vos propres story cubes.

Clés n°3: les émotions, pour incruster dans la mémoire

Si je te dis 11 septembre 2001, inévitablement un souvenir terrible te revient en mémoire. C’est normal, car ce jour-là, tu as ressenti une vive émotion qui est venue marquer cette date dans ta mémoire à long terme. Nous retenons beaucoup plus facilement les événements marqués par des émotions fortes. Les émotions positives et l’humour rendent la mémorisation plus facile et efficace.

Astuces pour les devoirs :

Mets de la joie dans les apprentissages. Franchement, faire ses devoirs après une journée d’école ce n’est pas ce qu’il y a de plus enthousiasmant. C’est comme si on nous demandait de faire un nouveau rapport de retour chez nous. Alors, autant faire en sorte que ton enfant prenne plaisir dans ses apprentissages, il sera plus motivé, apprendra mieux, mémorisera mieux et réussira mieux !

Quasiment tous les apprentissages peuvent se transformer en jeux. Pour apprendre le vocabulaire des objets en anglais, colle des post-it partout dans la maison (humm, je sens que cette idée te ravit n’est-ce pas??). Crée des défis : « Cap, tu récites le premier paragraphe de ta poésie avec une voix d’extraterrestre ? ». Là où il y a de la joie, il y a de la mémorisation.

Clés n°4: les associations pour organiser la mémoire 

Notre cerveau fonctionne par associations d’idées, il est en quelque sorte comme une énorme machine à associer. Une information est plus facilement enregistrée dans la mémoire à long terme si elle est reliée à une autre.

Plus on assemble nos idées, nos connaissances, plus il est facile d’en apprendre davantage. C’est ce que Tony Buzan, inventeur de la carte mentale (mind mapping) appelle la pensée rayonnante. La carte mentale est la représentation graphique de la pensée rayonnante. Les mots rayonnent autour d’une idée centrale qui eux-mêmes deviennent un nouveau centre d’association. Cette technique représente un excellent support de compréhension et de mémorisation.

Elle est d’ailleurs utilisée dans les écoles Finlandaises qui obtiennent les meilleurs taux de réussite scolaire (bizarre…) Tu trouveras une vidéo plus bas à ce sujet.

Voici un exemple de carte mentale avec le mot bonheur :

Exemple de carte mentale pour les enfants

Si la carte mentale est aussi efficace, c’est qu’elle regroupe à elle toute seule les 4 clés de la mémorisation (l’imagination lorsque l’enfant dessine, l’association lorsqu’il utilise les mots clés, la verbalisation lorsqu’il explique sa carte et les émotions car il prend plaisir à la réaliser. Par ailleurs cet outil sollicite les 2 cerveaux)

Astuces pour les devoirs :

Invite ton enfant à réaliser une carte mentale de sa leçon. Plus il utilisera de dessins, de couleurs et des mots clés, plus il mémorisera et surtout, il prendra plaisir. Tu peux ensuite l’afficher devant son bureau. Pour cela, il note le titre de sa leçon au centre d’une feuille blanche puis toutes les idées importantes à retenir autour.

Afin d’habituer ton enfant à la technique des cartes mentales, propose lui d’expérimenter sous forme de jeu. Écris le mot « bonheur » (ou tout autre mot) au centre d’une feuille et entoure-le. Invite ensuite ton enfant à noter tous les mots qui lui viennent en tête. Fais pareil de ton côté. C’est celui qui a le plus de mots qui a gagné. (Amusez-vous aussi à repérer les différences, c’est toujours impressionnant de voir qu’un même mot évoque des choses complètement différentes selon les personnes).

À force de pratiquer, ton enfant fera des liens de plus en plus facilement. Il développera ainsi sa capacité à lier ses souvenirs, ses connaissances. Cette capacité lui sera particulièrement nécessaire quand il devra faire des dissertations plus tard (oui je sais, c’est loin, mais le temps passe si vite..).

Voici un court reportage sur l’utilisation des cartes mentales dans les écoles Finlandaises :

Comment mémoriser et apprendre en s’amusant

Tu connais désormais les 4 clés principales de mémorisation. Lorsque ton enfant rentrera demain soir avec sa liste de devoirs, demande-toi :

« Qu’est-ce que je peux lui proposer pour rendre cet apprentissage fun et ludique ? Comment peut-il se créer des images mentales ? Quelles associations peut-il faire avec des connaissances qu’il a déjà ? Comment peut-il verbaliser ce contenu ? »

Tu remarqueras que ces 4 clés, en plus de favoriser la mémorisation, rendent les apprentissages ludiques. Or, c’est en s’amusant que les enfants apprennent. Plus tu mettras de couleurs, de rires, d’émotions positives, de surprises, d’associations, de rêveries plus ton enfant mémorisera ses leçons. Le summum dans tout ça c’est qu’il prendra plaisir donc il y a aura moins de conflits, plus de confiance, bref, plus de bonheur…

Et comme accompagner les familles vers le bonheur c’est ma mission principale, je ne peux que t’encourager à transformer les devoirs en jeux !!!

Dernier petit conseil super top méga fun : La veille d’un contrôle, propose à ton enfant de relire sa leçon juste avant de s’endormir. Une étude sur la mémoire, menée par des chercheurs allemands, révèle que le sommeil consolide la mémorisation et l’apprentissage. Pendant que nous dormons, le cerveau enregistre les informations apprises et transfère les souvenirs dans la mémoire à long terme. Cela ne prend que quelques minutes pour un résultat garanti.

Carte mentale de cet article :

Apprendre à mémoriser aux enfants

Je te souhaite beaucoup de plaisir avec ton loulou. Marine.

Merci encore à Marine pour cet article qui offre un nouvel angle d’approche de l’apprentissage et de nombreux conseils.

N’hésite pas à partager tes expériences avec tes enfants dans les commentaires, et à retrouver plein d’autres astuces sur le blog de Marine : http://versuneparentalitepositive.com

Télécharger les kits d’activités ludiques pour enfants à imprimer pour apprendre en s’amusant

Pour télécharger les kits d’activités ludiques pour les enfants, chasses au trésor, jeux de piste, activités éducatives, c’est par ici : clique simplement sur le bouton juste en-dessous pour tout recevoir gratuitement.

télécharger le coffre au trésor pour chasse au trésor

Activité educative à imprimer pour les enfantsActivité montessori à imprimer pour enfant

Comme d’habitude, on aime bien avoir des retours sur les articles !

Qu’as-tu aimé dans cet article ou pas aimé ? On en discute dans les commentaires !

Tes idées d’amélioration et de complément sont les bienvenues, ainsi que ton expérience et tes retours !

  • Mets-tu en place les cartes mentales pour mémoriser ?
  • Quelle sont tes astuces qui aident tes enfants à mémoriser ?
  • As-tu d’autres techniques de mémorisation à faire découvrir ?

Laisse ton avis juste en dessous, merci beaucoup !

N’hésite pas à partager cet article avec les personnes de ton entourage qui pourraient être intéressées et sur les réseaux sociaux !

Note : 1★ = Aucune valeur à mettre la poubelle - 5★ = TOP Merci Continuez
[Total : 18 Moyenne : 3.9]

19 COMMENTAIRES

  1. Bonjour … votre site est tellement d’intérêt pour les petits ayant besoin de soutien académique …et pour leurs parents.
    A 67 ans, je peux dire que j’ai toujours eu des difficultés à mémoriser… par exemple, et contrairement à ma soeur, je ne lis pas les informations sur un tableau ou une photo …car je sais que je ne retiens rien. Donc, je vais essayer votre méthode (si je suis assidue).
    De plus, plusieurs de mes petits enfants éprouvent également des difficultés en lecture (pour résumer le texte principalement). Alors, j’ai fait suivre votre page « Comment mémoriser… » vers les parents.
    Merci.

    • Bonsoir, effectivement repérer son profil d’apprentissage préférentiel est une excellente façon d’adopter des stratégies d’apprentissage efficaces et adaptées. La carte mentale peut être un excellent outil pour vos petits enfants, ainsi ils pourront résumer des textes et lecons de manière ludique et efficace. Bonne continuation. À bientôt.
      Marine.

  2. Merci, j’adore !
    Je me rend compte que je faisais presque, sans le savoir, des cartes mentales sur mon grand tableau noir… Maintenant je pourrais mieux les structurer et ajouter des images !!

    • Bonjour Stéphanie! C’est super si vous utilisez déjà les cartes mentales. Il faut savoir qu’elles peuvent prendre des formes différentes. Vous pouvez tout à fait les réaliser avec des post-it par exemple. Plus elles seront agrémentées de dessins et de couleurs plus elles favoriseront la mémorisation! Je vous souhaite de belles realisations et surtout beaucoup de plaisir en famille! Marine.

  3. Super! Merci beaucoup pour tout votre travail et toutes ces informations qui me donnent plein d’idées pour aider mes loulous à faire leurs devoirs de façon plus agréable (surtout mon grand qui a du mal à retenir ses leçons d’histoire).

    • Bonjour Maryline. Je suis ravie que ces petites astuces vous plaisent. Elles sont faciles à utiliser et surtout ludiques. Pour les leçons d’histoires de votre fils vous pouvez lui proposer de jouer sa leçon ou réaliser une carte mentale. Le plus important est de montrer à votre enfant que l’on peut apprendre en s’amusant. C’est d’ailleurs ce qu’il y a de plus efficaces. Bonne journée. Marine.

  4. J’ avais déjà entendu parler de la carte mémoire sans vraiment regarder de plus prêt. Apres vous avoir lu, je trouve super intéressant et c est certain que je vais essayer avec mon fils. Sa maîtresse a toujours mis l’ excuse sur la difficulté d apprentissage sur le bilinguisme, (français/italien) mais je n y ai jamais cru.
    Mon fils a 9 ans et n à pas une lecture fluide, donc il ne comprend pas toujours ce qu il lit et encore moins de faire le résumé. Donc cette été, je vais essayer de en pratique vos conseils et jeux pour développer sa mémoire. merci!

    • Bonjour Lorry! C’est super. Vous allez voir que plus vous utiliserez le jeu dans les apprentissages (avec les supports de Coline et Rémy qui sont extra,au passage!) plus votre fils sera motivé, il prendra du plaisir et mémorisera mieux. Pour ce qui est de l’italien, vous pouvez également utiliser la technique dès flash card qui fonctionne particulièrement bien pour apprendre du vocabulaire. Pour cela, vous prenez des post-it, votre fils écrit sur une face le mot français, sur l’autre face sa traduction. Il peut ajouter des dessins (pr son cerveau droit!). Vous collez ensuite les post-it sur un mur, un tableau etc… et vous vous amusez à deviner la traduction. Celui qui gagne le plus de post-it à gagné. Laissez les collés quelques jours. Votre fils les regardera sans même y penser, de façon automatique. Quand il connaitra bien un mot il pourra prendre le post-it en question, le froisser et le jeter dans la boite « je sais tout » jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de post-it au mur. Je vous souhaite Beaucoup de complicité dans ses moments d’apprentissage! Marine.

  5. Merci Marine pour cet article qui reprend de façon claire et synthétique ce que j’avais lu ça et là !
    J’ai toujours eu la chance de ne pas avoir de problème de mémorisation et ma fille de trois ans et demi semble être partie sur la même voie (pour le deuxième, on verra, il est encore pour quelques jours dans ma piscine abdominale) !
    Après la lecture de cet article, il semblerait donc que c’est grâce à notre imagination (nous avons effectivement une propension à créer des images mentales), à notre émotivité (utiles les émotions, donc !) et au fait que nous soyons bavardes, mais bavardes !!!
    Pour autant, le mind mapping, que j’ai appris il y a deux ans, est un outil hyper intéressant que je regrette de ne pas utiliser plus souvent. Il me ferai gagner un précieux espace de stockage dans mon cerveau parfois encombré !
    Je garde cet article dans mes favoris car, outre le fait d’accompagner mes enfants dans leurs apprentissages, je compte également faire partie d’un groupe bénévole de soutien scolaire auprès de collégiens, axé sur la méthodologie pour les sixième/cinquième. Merci, donc !!!

  6. Bonjour liliadds. Tout d’abord félicitations pour votre petit deuxième (la piscine abdominale j’adore!). Je ne suis pas rentrée dans les détails de l’intérêt des cartes mentales (je pense le faire prochainement sur mon blog) mais il est vrai que c’est un outil très puissant qui nous aide par ailleurs à organiser nos pensées. On peut l’utiliser au quotidien pour faire ses to do list, organiser sa semaine mais aussi pour concevoir le plan d’un écrit, réaliser le résumé d’un texte, d’un livre etc… il sera particulièrement apprécié par les collégiens et surtout très utile pour eux! Je vous souhaite de belles cartes colorées! Marine.

  7. Vraiment merci pour cet article !!! Actuellement en formation je vais m’en servir aussi !!! je connaissais les « emotions » et les « images » mais pas la carte mentale. Merci

    • Bonjour Sonya, vous pouvez tout à fait utiliser les cartes mentales pour vos prises de note lors de votre formation, c’est une excellente idée, qui nécessite cela dit un peu d’expérience mais qui est très efficace. A bientôt Marine.

  8. Lectrice pour l’association Lire et faire lire, je n’utilise pas directement vos conseils, fiches, jeux…. je recherche plutôt des conseils sur la lecture aux/ avec les/ enfants mais je transfère vos messages et vos coordonnées aux jeunes autour de moi. Merci à vous.

DONNE TON AVIS OU COMPLÈTE CET ARTICLE ICI :