Mettre en pratique les chasses au trésor pédagogique

A quelle adresse dois-je t'envoyer le Coffre au Trésor ?
77 KITS de chasses au trésor, d'indices, d'enigmes pour apprendre autrement !

Déjà +100 000 Parents Ont Téléchargé les KITS

Après avoir compris les bénéfices nombreux et indéniables de la chasse au trésor, voilà un petit rappel pour passer à l’action. Comment organiser une chasse au trésor ? Quelques conseils pratiques pour bien commencer… 

Nos conseils pratiques

Le choix du thème

Le choix du thème est primordial : c’est lui qui captera l’attention de ton enfant. Il peut être :

  • soit purement amusant : pirates, princesses, foot…
  • soit déjà éducatif : une conquête spatiale, voyage en Asie, aventure au Moyen-Âge… Dans ce cas, ne pas hésiter à intégrer de la culture générale sur le thème. Que l’enfant retiendra très facilement puisqu’il aura besoin de ces informations pour avancer dans le jeu !

Si nous restons sur la vague de la pédagogie et des chasses au trésor éducatives, choisissons donc plutôt un thème en lien avec un sujet éducatif !

Des défis éducatifs et intellectuels dans le jeu

Le format

Ensuite, s’il s’agit d’une chasse au trésor pour un groupe, tu peux définir le format :

  • tous les enfants jouent-ils dans la même équipe et avancent-ils ensembles vers la résolution de l’énigme ?
  • ou sépares-tu les enfants en 2 équipes et la première équipe qui résout le mystère a gagné ?
L'odyssée Pédagogique

Cette deuxième solution est plus risquée. Une partie du groupe sera déçue et ne gardera pas le souvenir absolument merveilleux que tu veux leur donner. Je préfère la première solution. Surtout que cela aide à créer un esprit d’équipe au lieu de mettre les enfants en compétition entre eux. Si néanmoins tu choisis l’option des 2 équipes qui s’affrontent, les défis peuvent soit se jouer en même temps, soit une équipe après l’autre. On peut également varier ces deux options au cours de la même chasse au trésor !

La quête

La quête à atteindre (= l’intrigue à résoudre) est également très importante. En effet, une quête qui parle à l’enfant lui donnera le désir profond de réussir. Sauver un personnage attachant, sauver le monde, devenir le roi… Autant de possibilités qui t’offriront sur un plateau la motivation et toute l’attention de tes enfants !

La durée

Après avoir défini la quête, détermine combien de temps tu veux faire durer le jeu. Cela dépend bien sur du temps dont tu disposes. Je te conseille cependant de ne pas dépasser 45 minutes à 1h (selon l’âge des enfants). Ainsi ils resteront concentrés tout au long du jeu et l’effet sera garanti jusqu’au bout ! En tant qu’adulte, nous avons toujours l’impression que le jeu passera plus vite que la réalité. Mais n’oublie de prendre en compte l’inertie de groupe, le temps que tout le monde comprenne, les pauses pipi… !

La durée du jeu doit dépendre de l'âge et du nombre d'enfants

Les défis

La durée déterminée servira à séparer la quête en différentes étapes. Ce sera les “sous-quêtes” à résoudre afin de faire avancer l’histoire. Elles se matérialisent sous forme d’énigmes, de défis, de casse-tête ou d’épreuves. Les épreuves peuvent être :

  • intellectuelles (énigmes, jeux de piste, rébus, charades, casse-têtes, anagrammes…)
  • sportives et physiques (endurance, dextérité, agilité, jeux d’adresse…)
  • ludiques (illusions d’optique, devinettes, jeux en équipe…)

Le mieux est de varier ces 3 types d’épreuves. Cela rendra le jeu plus interactif et cultivera une attention de qualité chez l’enfant. Cela permettra également à chacun d’apporter sa touche personnelle selon ses compétences. Si un enfant n’est pas du tout sportif, il faut qu’il puisse se rattraper avec les épreuves intellectuelles par exemple.

Les règles pour réaliser les défis doivent être faciles et rapides à comprendre, mais pas trop faciles et rapides à réaliser. il faut des règles simples, mais un indice qui ne soit pas trop évident.

Des défis d'adresse, de dextérité, de rapidité, de détente... sont importants pour varier le jeu

Le mystère final

Une fois toutes les épreuves passées, il ne reste plus qu’à résoudre le mystère final. 2 solutions :

  • Ou bien chaque étape a donné un indice ou une information qui aidera à solutionner la recherche finale. Dans ce cas, l’énigme finale doit reprendre chaque indice. Par exemple, les enfants ont découvert les différentes parties d’un code et l’énigme finale est le message codé. Ou alors c’est un puzzle, chaque étape ayant délivré un morceau…
  • L’autre choix est que chaque étape amène simplement au lieu de l’étape suivante, comme un jeu de piste. Et la dernière étape amène donc au lieu du coffre ou de la sortie. Dans ce cas, l’énigme est complètement indépendante du reste des épreuve. Elle peut être un labyrinthe ou un casse-tête par exemple.

Dans tous les cas, il faut qu’il nous fasse avancer à grand pas vers le dénouement final. C’est très important pour que l’enfant reste concentré et ait l’impression de toucher du doigt la réussite !

Le trésor final doit être époustouflant !

Les rôles de l’adulte encadrant

Le parent ou éducateur qui accompagne le jeu joue un rôle primordial et complexe. En effet, après avoir organisé le jeu, ce n’est pas fini… Ça ne fait même que commencer !

Acteur improvisé

Il doit d’abord réunir les enfants s’il s’agit d’un groupe. Puis le ou les mettre en haleine en faisant “monter la sauce”. Leur parler du mystère qui est apparu soudainement et qui n’attend que lui ou eux pour être résolu. Planter le décor grâce à un déguisement par exemple, ou de la décoration. Et leur raconter l’univers dans lequel ils vont être transportés…

L’adulte sera le narrateur tout au long du jeu aux yeux des enfants. Tu pourras être surpris que ton fils ou ta fille ne t’appelle plus maman ou papa mais par ton nom de scène pendant la chasse au trésor ! L’adulte doit se préparer un vrai personnage, qui peut avoir le rôle “externe”, parallèle à la quête. Par exemple, celui de Jiminy Criquet, la conscience dans Pinocchio, ou bien du Père Fouras dans Fort Boyard. Oui, il faut être un peu acteur !

Guide discret

Ensuite, dès le début de la chasse au trésor, le rôle de l’adulte encadrant est d’accompagner et de guider sans donner les réponses ! Il faudra garder ta langue dans ta poche. Et si tu es un grand enfant toi aussi, tu mourras d’envie de leur dire les réponses, mais tiens bon ! En fait, le parent est le conseiller, dans l’ombre : il aiguille sans assister, et surtout sans faire à la place du ou des enfants. Il l’aide ou les aide à faire seul ! Il reste en retrait.

Le parent est un accompagnateur discret mais présent pendant le jeu

C’est très important car n’oublions pas que les chasses au trésor éducatives ont avant tout comme but de développer les compétences des enfants ! Et que l’autonomie est l’une des compétences les plus importantes ! En plus, pour que l’expérience du jeu soit optimale, il faut que l’enfant se sente réussir seul et qu’il soit fier de lui. Cela fait partie intégrante du souvenir mémorable qu’il aura de cette chasse au trésor !

Arbitre attentif

Dans le cas d’un groupe, il est important que le parent ait un rôle “d’arbitre”. Il veille à ce que tous les enfants prennent pleinement leur place au sein de l’équipe, que les timides ne restent pas en retrait. Ni qu’au contraire, les “leaders” ne prennent pas trop de place. Il peut interroger tous les enfants à tour de rôle sur les différentes questions abordées dans le jeu afin de stimuler leur intérêt et leur participation au jeu et ainsi de les recentrer. De plus, tout le groupe y gagnera car les réflexions menées à plusieurs permettent d’arriver au but plus rapidement et d’être sûrs de gagner !

Le parent joue l'arbitre pour faire respecter les règles du jeu

Il doit encadrer dans le sens de « surveiller le bon fonctionnement ». Laisser la parole à tout le monde, même les plus timides, pour que chacun apprenne de cette expérience autant que les autres, et en garde un souvenir agréable. Le but de ce genre de jeu est avant tout que les enfants prennent confiance en eux, qu’ils s’épanouissent et qu’ils développent en eux l’esprit d’équipe et d’entraide.

Le mieux en fait est que l’adulte se fasse oublier, pour laisser les enfants se prendre complètement au jeu et s’investir dans leur mission. En fuyant le schéma habituel “parent – enfant”. Les enfants doivent être autonomes et comprendre qu’ils doivent se débrouiller seuls, sans avoir d’autre choix que d’arriver au bout sans aide.

L’accompagnateur encourageant

Enfin, le plus important à mon avis, est que le parent ou l’éducateur ne doit en aucun cas dévaloriser ou sanctionner le ou les enfants. En cas d’échec, pas de problème : on recommence, on retente, on réessaye… Mais pas de panique, on va y arriver car le jeu est de toute façon conçu pour réussir la quête ! (Mais ça, il ne faut pas leur dire !) Il est déconseillé également de donner la réponse telle quelle en cas d’échec ou d’abandon de l’enfant. Donne-lui plus d’indices, aide-le même plus que prévu, encourage-le… Mais il doit trouver seul la solution sinon toute l’expérience sera foutue en l’air, et l’enfant repartira déçu de lui-même. On aura un effet inverse à celui recherché. En résumé, envoie la bouée de sauvetage mais ne le sors pas de l’eau !

La bouée de sauvetage ne doit être envoyée qu'en cas de besoin et le plus tard possible !

Le débriefing est un moment clé du jeu ! L’évaluation par une notation ou un classement est très déconseillée. Il vaut mieux discuter uniquement de ce qui a fonctionné et des réussites. Et comprendre les failles, là où ils ont rencontré des difficultés. En prenant soin de leur expliquer qu’il n’y a pas de meilleurs ou de moins bon, et qu’ils font partie d’une équipe qui a avancé ensemble. Rappelle-leur que chaque enfant a apporté sa pierre à l’édifice ! La sanction ou le classement des enfants par ordre de réussite rappelleraient trop l’école et cela est inverse au but recherché ! Seul l’encouragement est autorisé, ce qui enverra des énergies positives aux enfants, leur donnera envie de continuer jusqu’au bout et surtout, puisque c’est pour cela que l’on fait tout ça… Leur laissera un souvenir mémorable de cet après-midi !

Télécharger les kits de chasses au trésor ludiques à imprimer pour enfants pour les aider dans leurs apprentissages

Pour télécharger les kits d’aventures ludiques pour les enfants, chasses au trésor dans la nature, jeux de piste, activités éducatives, etc… c’est par ici : clique simplement sur le bouton juste en dessous pour tout recevoir gratuitement.

télécharger le coffre au trésor pour chasse au trésor

Activité educative à imprimer pour les enfantsActivité montessori à imprimer pour enfant

Comme d’habitude, on aime bien avoir des retours sur les articles !

Qu’as-tu aimé dans cet article ou pas aimé ? On en discute dans les commentaires !

Tes idées d’améliorations et de compléments sont les bienvenues, ainsi que ton expérience et tes retours !

  • As-tu déjà remarqué le pouvoir des chasses au trésor dans les apprentissages de tes enfants ?
  • Quels sont les outils que tu utilises pour aider tes enfants à apprendre ?
  • As-tu d’autres idées d’outils ludiques à partager ?

Laisse ton avis juste en dessous, merci beaucoup !

N’hésite pas à partager cet article avec les personnes de ton entourage qui pourraient être intéressées et sur les réseaux sociaux !

Note : 1★ = Pas intéressant - 5★ = TOP Merci Continuez
[Total : 4 Moyenne : 4.8]

L'odyssée Pédagogique

3 COMMENTAIRES

  1. Article intéressant et déjà mis en pratique une de vos chasses au trésor l’an dernier pour mon ainée et sa petite soeur en réclame une pour l’année prochaine ainsi que la grande !!
    Merci pour le partage de votre travail !

DONNE TON AVIS OU COMPLÈTE CET ARTICLE ICI :

Please enter your comment!
Please enter your name here