Developper les compétences d'apprentissage de l'enfants

A quelle adresse dois-je t'envoyer le Coffre au Trésor ?
77 KITS de chasses au trésor, d'indices, d'enigmes pour apprendre autrement !

Déjà +100 000 Parents Ont Téléchargé les KITS

Le monde dans lequel nous vivons peut parfois s’avérer impitoyable n’est-ce-pas… ? Pour y faire face, mais aussi pour se sentir bien dans sa vie et être vraiment soi-même et accompli, il est indispensable de développer certaines compétences – et ce dès le plus jeune âge – qui affinent notre personnalité et étoffent notre état d’esprit, tant sur le plan personnel que professionnel. 

Le sondage que nous avons mené auprès de nos lecteurs il y a quelques semaines nous a révélé quelles étaient, selon eux, les 10 compétences les plus utiles et dans quel ordre d’importance :

  1. La curiosité et l’ouverture d’esprit
  2. L’imagination et la créativité
  3. La gestion des émotions et du stress, le bien-être et la confiance en soi
  4. La concentration et l’attention
  5. L’autonomie
  6. La persévérance
  7. La prise de décisions et l’esprit d’initiatives
  8. Le respect de la nature et de l’environnement
  9. Le sens de l’observation
  10. La capacité d’écoute

Nous avons regroupé certaines compétences ensemble lorsqu’elles arrivaient toutes les 2 dans le classement et qu’elles nous semblaient complémentaires.

Developper les capacités de l'enfants avec plaisir

Nous allons ci-dessous les détailler et essayer de comprendre pour chacune d’elles les bénéfices pour ton enfant.

La curiosité et l’ouverture d’esprit

L'odyssée Pédagogique

La curiosité et l’ouverture d’esprit sont de loin les compétences qui sont arrivées en 1er dans les réponses du sondage. Ce qui semble assez logique, puisque ce sont elles qui, lorsqu’elles sont développées et épanouie chez l’enfant, créent un pont entre l’enfant et le monde extérieur.

Sans curiosité, pas d’intérêt particulier pour quoique ce soit, et donc pas d’apprentissage possible.

Sans ouverture d’esprit, pas de quête d’évolution et donc pas de progrès envisageable.

L’ouverture d’esprit donnera l’envie puissante à l’enfant d’apprendre de nouvelles choses (à lire, à écrire, à compter, mais aussi à parler anglais, espagnol, à maîtriser un instrument de musique…), de s’intéresser aux cultures différentes de la sienne, de voyager… Mais également de tester différentes possibilités ou expériences dans une situation afin de savoir laquelle lui correspond le mieux : il sera ainsi mieux dans sa vie car au lieu d’appliquer sans comprendre les conventions de la société ou ce qu’on lui aura appris, il aura découvert par lui-même une façon d’être et de vivre plus adaptée à lui et à ses spécificités !

L’imagination et la créativité

Elles sont comme la “suite logique” de la curiosité et de l’ouverture d’esprit vues ci-dessus. Elles en découlent et elle sont liées !

Plus la curiosité est grande chez un enfant, plus l’imagination se développe.

Plus l’imagination est fournie, plus la créativité sera intéressante et étendue.

Ce sont des compétences primordiales dans le développement de l’enfant et de sa personnalité. Ses goûts seront plus riches et variés car il arrivera à se projeter davantage dans chaque situation, même encore inconnue. Il réussira également à exprimer ses émotions, ses peurs, ses questionnement ou ses éventuels traumatismes à travers l’expression artistique, quelle qu’elle soit, ce qui ne peut être que bénéfique puisqu’il évitera ainsi de tout garder et ressasser dans sa tête. Nous ne sommes pas assez exposés à cet apprentissage dans notre vie.

A LIRE AUSSI :  Activité Anniversaire - Défi de mémoire avec le MémoRun

La gestion des émotions et du stress, le bien-être et la confiance en soi

Plusieurs compétences réunies en un pôle ici : en effet, nous estimons que tous ces aspects sont reliés et dépendent l’un de l’autre. Quelqu’un qui sait bien gérer son stress, et ses émotions en général (émotivité, sensibilité, peur, confiance en les autres, aisance de prise de parole en public…), se sentira plus serein face à autrui et aura ainsi davantage confiance en lui. Ces qualités interagissent les unes sur les autres. 

La qualité de nos relations avec les individus que nous rencontrons dépend de notre confiance en nous-mêmes, qui elle-même dépend de notre bien-être – “bien dans sa peau, bien dans sa tête” – bien être qui peut être amélioré grâce à une bonne gestion des émotions en interne.

L’enfant qui fait preuve d’une bonne gestion de ses émotions est plus enclin à participer à des activités et à se donner pleinement à ce qu’il fait, car aucune émotion parasite (ou très peu) ne vient le perturber. Il apprendra également à mieux gérer les obstacles et les aléas de la vie, auxquels il doit aussi être préparé en douceur.

La concentration et l’attention

Pour l’accomplissement de n’importe quelle tâche et n’importe quel apprentissage, la concentration, ainsi que l’attention que l’on porte à ce que l’on fait, font partie des quelques clés les plus primordiales de la réussite.

Nous tenons à rappeler les 2 nuances de ces mots : 

  • Quand on reçoit : on écoute attentivement, on est pleinement ouvert à recevoir ce que quelqu’un nous raconte ;
  • Quand on agit : c’est l’attention que l’on porte à quelque chose que l’on fait, par exemple je colorie, je suis concentré pour ne pas dépasser.

Pour favoriser et rendre fructueux l’apprentissage de ton enfant – qui dure toute la vie et non pas les 20 premières années de son existence – il est indispensable qu’il ait une capacité élevée de concentration et d’attention.

Sinon, cela réduit de manière considérable l’impact de n’importe quelle activité sur l’enfant, sur son intérêt, et ne pénètre pas dans sa mémoire.

Sans attention, pas de réel intérêt pour l’activité en question.

Sans concentration, pas de mémoire à long terme.

L’autonomie

L’autonomie est une compétence qui semble à tous indispensable dans la vie : nous sommes livrés à nous-mêmes tôt ou tard et mieux vaut y être bien préparé. Comment amener ton enfant à devenir autonome petit à petit ? Comment être sûr de ne pas griller les étapes en le laissant faire seul trop tôt ?

Et bien, des tas de jeux et d’activités existent pour cela. Attention à bien écouter et observer ton enfant pour détecter les moments où il se sent à l’aise de faire seul, et les activités pendant lesquelles au contraire il est décontenancé et semble perdu : c’est qu’il n’est pas encore prêt pour être si indépendant. Veille cependant à différencier la flemme, les caprices venant d’une autre raison, et le mal-être qui descend directement d’un niveau d’autonomie qui n’est pas adapté.

Aide-moi à faire seul…

La persévérance

Dans la vie, personnelle et professionnelle, sans persévérance nous n’arrivons nulle part. Cette capacité est la suite logique elle aussi des capacités vues ci-dessus. La persévérance permet d’arriver au but, une fois la locomotive lancée.

A LIRE AUSSI :  Pourquoi les génies sont-ils des génies ? L'effet Pygmalion !

Si tu souhaites apprendre une nouvelle langue, un instrument de musique, être utile dans une association, organiser les 90 ans de mamie… ou tout simplement aller au bout de ton travail… tu dois être persévérant, c’est la seule solution. Toute activité demande de tenir le coup jusqu’à son accomplissement final, sinon tout le travail fait, les efforts engendrés, la motivation rassemblée… ne serviront à rien et seront réduits à néant si le projet n’aboutit pas (à moins qu’il ne te pousse à te lancer dans un autre projet ou à changer de direction).

Ton enfant a besoin de comprendre dès à présent l’importance de cette qualité et son aspect incontournable. Ce qui est compliqué dans le système éducatif actuel car on lui “oblige” à faire telle ou telle activité qu’il ne désire pas faire, et à l’inverse il n’est pas en mesure de pouvoir travailler ce qu’il veut au moment où il le veut. On le pousse donc à être persévérant sur quelque chose qui ne le motive souvent pas sur le moment. Réapprends-lui la persévérance, en lui expliquant qu’il peut simplement s’agir d’être à 100 % dans ce qu’on fait et de se donner complètement à une passion ou à un projet. “L’expérience optimale” (= être concentré uniquement sur ce que l’on fait au moment où on le fait) peut être une forme de persévérance, agréable qui plus est.

La concentration et l’attention sont indispensables à la persévérance, et vice-versa ! C’est drôle !

La prise de décisions et l’esprit d’initiatives

Dans la vie d’adulte, nous passons notre temps à devoir prendre des décisions et des initiatives, de la plus infime à la plus importante : comment je m’habille aujourd’hui ? Qu’est-ce que je prépare comme repas à mes invités ? Où partir en vacances ? Dans quelle école est-ce que j’inscris mes enfants ? Est-ce que j’accepte ce poste qu’on me propose mais qui ne me plait pas trop, ou l’autre qui paie moins mais dans lequel je serai plus épanoui ?

Dans le milieu professionnel également, si l’on veut gravir les échelons, on nous demande d’avoir l’esprit d’initiatives et de prendre les “bonnes” décisions. 

À l’infini, nous sommes confrontés aux choix incessants.

Il est donc important de préparer nos enfants dès le plus jeune âge à savoir prendre des décisions sans leur causer de stress ou de “prises de tête” sans fin. À être à l’aise avec le fait de faire un choix quitte à renoncer aux autres options que celles que nous auront choisies. Le renoncement n’est pas forcément négatif, il peut aussi nous diriger vers une voie qui est la nôtre, simplement. Tout est une question de perception !

Apprendre avec plaisir et en s'amusant

Le respect de la nature et de l’environnement

Cette “qualité”, qui pourrait plutôt être qualifiée de “prise de conscience” ou même carrément de “savoir vivre”, a bien sa place dans les 10 “capacités” les plus importantes  selon les lecteurs dans notre sondage et nous en sommes ravis !

Il est évident qu’aujourd’hui, la connaissance de notre impact sur l’environnement est plus qu’indispensable : c’est vital !

Il est urgent de transmettre aux enfants dès leur plus jeune âge la faculté de se sentir responsable face à la nature, et d’agir comme nous aurions dû le faire depuis des décennies pour la préserver et retrouver un impact faible.

L’avenir est fait de ça : de démarches citoyennes, environnementales, tolérantes… Le tout dans un cadre collaboratif !

A LIRE AUSSI :  7 clés pour mettre en pratique les bienfaits des chasses au trésor

Le sens de l’observation

C’est celui qui nous permet de nous intégrer dans un groupe, de nous protéger des dangers, de discerner et de comprendre la réalité qui nous entoure… Et des tas d’autres choses !

C’est une capacité qui, contrairement aux autres, est assez développée dans les activités pour enfants depuis pas mal d’années : le jeu du Mémory, des 7 différences, des ombres, de l’objet manquant, de la reproduction…

Le développer chez l’enfant va lui permettre d’être connecté à son environnement et de prendre les décisions avec toutes les cartes en main, et va l’aider à vivre en pleine conscience.

C’est grâce à l’attention que l’on porte à ce qui nous entoure que le sens de l’observation devient plus fin. 

La capacité d’écoute

De même que le sens de l’observation, la capacité d’écoute est très importante dans le processus relationnel et de connectivité avec le monde qui nous entoure. 

On parle d’une écoute active et intelligente : entendre, analyser ce que l’on entend, et savoir y répondre de manière rationnelle.

Elle est indispensable pour développer des relations de qualité avec les autres, mais aussi pour être informé de ce qu’il se passe autour et le comprendre. Pourquoi alors ne pas l’appuyer davantage dans le processus d’apprentissage de nos enfants ?

Certains outils existent pour permettre de développer cette capacité mis ils sont encore aujourd’hui malheureusement trop peu mis en avant. Nous reviendrons d’ailleurs sur ce point !

 

Nous pouvons voir que toutes les compétences sélectionnées par nos lecteurs dans le sondage sont liées, interagissent entre elles et sont indispensables les unes aux autres. Elles sont indissociables d’un bien-être en société et en groupe, mais également avec soi-même et son intériorité.

Bon nombre de possibilités d’activités, de jeux et de défis existent pour préparer au mieux tes enfants à ces compétences qui ne sont pas dispensées à l’école, et bonne nouvelle : nous les avons réunies dans une aventure à découvrir très bientôt ! 😉

Télécharger les kits d’activités ludiques à imprimer pour enfants pour aider tes enfants à developper leurs compétences

Pour télécharger les kits d’aventures ludiques pour les enfants, chasses au trésor dans la nature, jeux de piste, activités éducatives, etc… c’est par ici : clique simplement sur le bouton juste en dessous pour tout recevoir gratuitement.

télécharger le coffre au trésor pour chasse au trésor

Activité educative à imprimer pour les enfantsActivité montessori à imprimer pour enfant

Comme d’habitude, on aime bien avoir des retours sur les articles !

Qu’as-tu aimé dans cet article ou pas aimé ? On en discute dans les commentaires !

Tes idées d’améliorations et de compléments sont les bienvenues, ainsi que ton expérience et tes retours !

  • As-tu identifié des compétences que tes enfants développent par le jeu ?
  • Quelles sont les compétences qui te semblent indispensables pour le futur de tes enfants ?
  • As-tu d’autres idées de compétences qu’il serait intéressant de développer pour tes enfants ?

Laisse ton avis juste en dessous, merci beaucoup !

N’hésite pas à partager cet article avec les personnes de ton entourage qui pourraient être intéressées et sur les réseaux sociaux !

Note : 1★ = Pas intéressant - 5★ = TOP Merci Continuez
[Total : 7 Moyenne : 4]

L'odyssée Pédagogique

14 COMMENTAIRES

  1. bonjour

    Article très intéressant, je t’en remercie.

    Ces 10 compétences, si tout le monde les avait, je pense, ça sera vraiment beaucoup plus simple et plus agréable pour tout le monde.
    Ce qui est bien c’est qu’en les associant on a encore plus de potentiel ! Exemple : etre créatif et persévérant avec la nature permettra à l’enfant, peut-être, de trouver des solutions pour protéger la nature.

    Je reviens sur le point 10 : je compléterai en ajoutant que si l’enfant, en plus de sa capacité d’écoute, pouvait apprendre l’empathie, la vraie, la violence dans le monde serait tellement plus basse qu’aujourd’hui (et j’en suis encore plus convaincu depuis la lecture du livre de Marshall Rosenberg : https://www.papa-et-patron.fr/carnaval-darticles-le-livre-qui-a-change-ma-parentalite-les-mots-sont-des-fenetres/.

    Enfin, et pourquoi ne pas rajouter la compétence : aimer lire. OK ce n’est pas une vraie compétence (elle peut découler par exemple de la curiosité), et pourtant savoir et aimer lire est tellement important pour notre développement personnel.

    Au plaisir
    Evan

    • Hello Evan,

      C’est vrai que la capacité d’écoute est aussi liée à l’empathie (ou l’empathie liée à la qualité d’écoute).

      À bientôt
      Rémy

  2. Je vous conseille conjointement la lecture d’écrits de Jean Piaget et d’observer avec bienveillance vos petits qui jouent euh… travaillent. Montessori est à l’oeuvre …..D. W. Winicott a aussi écrit des observations intéressantes sur l’enfant et le jeu.
    Attention tout enfant nait empathique le plus dur c’est la gestion de ses propres émotions face aux autres parce que ” on n’est pas au pays des bisounours ” : Paroles de pré-adolescents réalistes ….
    Bienveillance, accompagnement, confiance, dialogue sont des valeurs sûres dans lesquelles il faut investir très tôt.

  3. Article très intéressant qui conjuguent tout ce que l’on met dans un projet pédagogique….
    Depuis longtemps je suis persuadée qu’il faudrait enseigner ces notions à l’école, au collège au lycée et pas que dans les formations d’animateurs ou d’éducateurs…
    cela changerai sans doute les mentalités…

    • Hello Marie,

      C’est les 10 compétences que l’on a entrées à notre programme d’accompagnement !
      C’est vrai que l’école semble ne pas mettre assez l’accent sur le développement de ces capacités, mais ça arrive quand même de plus en plus.

      Bonne journée
      Rémy

  4. Bonjour je suis entièrement en accord avec votre article. À quand celui des 10 compétences des parents pour accompagner au mieux ses enfants ou pour tout éducateurs! Ça paraît tellement logique, j’ai lu dernièrement le livre sur la pédagogie positive et les mad- mapping c’est également un outil très intéressant. Bonne continuation.

    • Bonjour Nadege,

      Merci pour ce commentaire !
      Un article sur les 10 compétences des parents pour accompagner leurs enfants est aussi un sujet intéressant ! Je pense qu’on ne manquera pas de le traiter. 😉
      À bientôt
      Rémy

  5. Bonjour,
    Super réflexion, article très intéressant. j’aurais placé avant le respect de la nature et de l’environnement, le respect de soi et des autres ! Je trouve cela tellement important dans notre société actuelle. Merci pour votre travail !

    • Bonjour Sylvie,
      Merci pour ton avis ! C’est vrai que c’est aussi très important ! Mais comme toutes les compétences sont imbriquées et s’influencent les unes les autres, je pense que par exemple, plus de curiosité amènera forcément les enfants à se poser des questions sur la protection de l’environnement, plus d’autonomie l’aidera à gérer ses émotions en affrontant ses peurs, etc… SI toutes les compétences sont maitrisées, l’équilibre intérieur sera bien présent.
      Merci encore pour ton commentaire, à bientôt !
      Coline

  6. Super article. Pas facile la vie de parent
    Mai avec des blogs comme le votre sa aide à faciliter la vie de tous les jours avec nos enfants.Donc je tenais à vous remercier pour sa

DONNE TON AVIS OU COMPLÈTE CET ARTICLE ICI :

Please enter your comment!
Please enter your name here