Comment fabriquer un piège a empreinte ?

Observer la nature

Il n’y a rien de plus apaisant et de plus enrichissant, tu ne penses pas ?

En plus, on peut apprendre un tas de choses, juste en prêtant attention à notre environnement.

Chaque bruit, trace, comportement des animaux nous aide à mieux comprendre le monde qui nous entoure.

En observant la nature, on se rend bien compte de la diversité des espèces.

Oiseaux, poissons, insectes, mammifères, amphibiens,…

D’ailleurs, il en existe tellement que nous n’aurions pas assez de toute une vie pour « faire la connaissance » de chaque animal.

Par contre, pour montrer à tes enfants ne serait-ce qu’une partie de ce monde naturel, tu peux te prêter à des jeux d’observations.

Alors, bien sûr, tu peux partir en quête d’un animal sauvage et patienter jusqu’à ce qu’il veuille bien montrer le bout de son nez, mais soyons francs, ce n’est pas toujours évident de se trouver au bon endroit au bon moment.

Alors, si tu veux donner un aperçu à tes enfants de la diversité animale qui errent dans les forêts ou même simplement dans ton jardin, pourquoi ne pas te lancer sur la piste des empreintes d’animaux ?

Elles ont énormément à nous apprendre sur leur propriétaire, notamment à quelle famille appartient l’animal en question.

En plus, ça permet aussi de mieux comprendre les différences entre les espèces.

Et, surtout, c’est une manière supplémentaire pour tes enfants de créer du lien avec la nature, de leur faire prendre conscience de l’importance de la respecter.

Mais comment procéder pour pister nos copains de la nature ?

Comment fabriquer un piège à empreinte ?

Comment reconnaitre l’espèce concernée ?

Ce petit guide très synthétique te permettra d’initier une activité nature pleine de surprises et de découvertes.

Alors, c’est parti, la chasse aux empreintes d’animaux est ouverte !

Empreintes d’animaux : comment les repérer ?

Les différents supports favorisant les traces d’animaux

Alors, évidemment, pour pouvoir étudier le passage d’un animal, il faut que ce dernier puisse y laisser sa trace.

Au cours d’une simple balade, tu peux ouvrir l’œil pour tenter de repérer une empreinte.

Mais, si tu le peux, privilégie des endroits où les animaux sont les plus susceptibles de passer comme la lisière d’une forêt.

Bien souvent, à force d’y passer, les mammifères finissent par y tracer de véritables chemins.

Sinon, les supports marquant bien les empreintes sont le sable humide, la terre mouillée (boue) et la neige.

Pour les deux premiers, le meilleur moment pour partir en quête d’une trace de passage, c’est juste après une période de pluie.

Ainsi, les sols sont plus mous et la marque est plus visible.

Transformer une balade en forêt en jeu de piste

Pour trouver des empreintes d’animaux, tu peux aussi partir avec tes enfants en quête d’indices qui prouveront qu’une bête n’est peut-être pas loin.

Ça peut être un tas de noisettes rongées, des frottements sur un tronc d’arbre, des copeaux de bois disséminés près d’une souche, ou encore des excréments au pied d’un végétal…

Pour aller plus loin, nous te proposons de faire un focus sur quelques-uns de ces fameux indices, signe de vie animale active.

Sur la piste des animaux sauvages : des indices à chaque recoin des forêts

L’écorce des arbres et ses secrets

As-tu déjà pris réellement le temps d’observer le tronc d’un arbre de près.

Nous t’invitons à en faire une activité avec tes enfants.

Essaie de repérer un arbre qui a déjà bien vécu et invite tes chérubins à faire le tour du tronc.

Avec un peu de chance, ils découvriront des coups de dents, des trous, une écorce rongée, une branche arrachée…

Pour t’aider à mieux interpréter tout ceci, voici une petite liste d’animaux susceptibles de laisser des traces sur un arbre :

  • Le lièvre: il coupe net des rameaux (petites branches d’arbre) grâce à ses incisives hautes et basses. Donc si tu vois une branche coupée nette (comme un coup de tronçonneuse), il y a des chances que le mammifère à grandes oreilles soit derrière tout ça. Si la coupe a laissé quelques effilochures, alors, c’est plutôt un autre animal comme le cerf qui est responsable.
  • Le campagnol: il s’attaque au bas des arbres en rongeant l’écorce tout le tour.
  • L’écureuil: il faut lever les yeux pour voir leur passage. C’est en général l’écorce des branches qui est grignotée.
  • Le chevreuil: il marque les limites de son territoire en frottant ses bois contre le tronc de l’arbre.
  • Le Pic épeiche: cet oiseau perce des trous avec son bec pour se nourrir de la sève qui coule de ces derniers.

La chasse aux plumes

Autres traces bien connues des volatiles : les plumes.

Alors, au-delà des empreintes de pattes d’oiseau pas toujours faciles à identifier, tu peux utiliser les plumes pour repérer le passage d’un volatile.

Bien entendu, il y a tellement d’espèces que c’est un peu compliqué de t’indiquer à quelle famille d’oiseau appartient telle ou telle plume.

Alors, le mieux est de t’équiper d’un petit guide sur le sujet pour tenter d’identifier l’espèce à qui appartient la plume que tes enfants t’auront ramenée.

Les nids et les terriers

Encore une fois, il faudrait bien plus qu’un simple article pour expliquer à qui appartient le nid ou le terrier que toi et tes enfants pourriez découvrir lors d’une sortie nature.

Alors, comme pour les plumes, le mieux si tu trouves un nid ou un terrier est de faire une photo.

Ensuite, direction la médiathèque pour tenter d’identifier quel animal a fabriqué cet abri.

Tu ne trouves pas ?

Alors le moment est vraiment venu de fabriquer un piège à empreinte pour augmenter tes chances de déterminer l’animal en question.

Fabrication d’un piège à empreinte : mode d’emploi

S’entrainer avec son propre animal domestique

Avant de te lancer dans la chasse aux empreintes d’animaux sauvages, le mieux est de faire un test avec ton animal domestique (si bien entendu tu en as un).

Pourquoi ?

Pour deux raisons :

  • Ça vous permettra (à toi et ta famille) d’identifier la forme d’une empreinte de chien, de chat, de lapin… Ainsi, lorsque tu voudras dénicher une empreinte d’un animal sauvage, tu pourras d’emblée éliminer la possibilité qu’il s’agisse de ton propre animal (ou un de ses congénères puisque leurs empreintes seront identiques) qui est responsable de la trace laissée ;
  • Ça fera un excellent entrainement tout simplement. Et le mieux est de multiplier les empreintes pour pouvoir différencier les différentes traces laissées en fonction du terrain et de l’activité de ton fidèle compagnon.

Passons maintenant à la pratique.

Étape 1 : déterminer le lieu idéal pour poser son piège à empreinte

Si tu as toute une forêt non loin de chez toi et facile d’accès, c’est évidemment le lieu par excellence où installer tout ton matériel (après t’être assuré que tu en as l’autorisation 😉).

Évite de préférence les lieux de passage.

Le nombre d’allées et venues risquerait de masquer les empreintes intéressantes.

Donc, choisis plutôt un endroit hors d’un sentier et de préférence près d’un arbre (car comme on l’a vu, c’est un lieu de prédilection pour tous les animaux).

Tu n’as pas de forêt à proximité ?

Pas de souci, ton jardin fera amplement l’affaire, surtout s’il est riche en végétations.

Tu auras d’ailleurs certainement déjà pu constater la présence d’animaux par d’autres traces que les empreintes comme des crottes.

Bien souvent, il profite de la nuit pour se balader en toute discrétion et sans risquer d’être démasqué 😉.

Alors c’est le moment d’en savoir un peu plus sur ton visiteur.

Étape 2 : la fabrication et l’installation du piège

Côté matériel, il te faut :

  • De l’argile
  • Une plaque ou un plateau sans rebord

Côté pratique, c’est on ne peut plus simple et c’est bien sûr à tes enfants que doit revenir le plaisir de la conception.

Il faut donc juste étaler l’argile sur le support (c’est la partie que les enfants préfèrent en général, car ils peuvent s’en donner à cœur joie avec leurs petites mains et s’en mettre partout ! 😁)

Ensuite, un soir, déposez tous ensemble la plaque à un endroit stratégique (près d’une haie, au pied d’un arbre).

Si vous faites l’expérience dans votre jardin et que vous placez le piège à proximité de « preuves » de la présence d’un animal, vous pouvez même utiliser des planches ou un morceau de grillage pour contenir votre « locataire » au même endroit.

Voilà, il ne vous reste plus qu’à aller tous vous coucher.

Étape 4 : l’observation et le relevé des empreintes

Le lendemain matin, ni une, ni deux, dis à tes enfants d’enfiler leurs bottes si nécessaire et direction le piège pour voir si un animal y a laissé une preuve de son passage.

Vous observez des traces de pas ?

Super, ça a marché, il ne vous reste plus qu’à retirer votre piège et à tenter d’identifier à qui appartiennent les empreintes laissées.

Alors, bien sûr, ça n’est pas inné de trouver qui est l’auteur du passage.

Pour t’aider à percer le mystère, le site éveil-et-nature.com a mis au point un empreintoscope.

C’est un outil super sympa et très simple à fabriquer soi-même.

Il aide notamment les plus petits à participer activement à l’activité.

Étape 5 : que faire s’il n’y a pas de résultat ?

Aucune empreinte à relever le lendemain de l’installation du piège dans le jardin ?

Ça n’est pas grave.

Ton visiteur était peut-être tout simplement pris d’un syndrome de flemmardise aiguë. 😁.

Quoi qu’il en soit, si l’argile a trop séché, propose aux enfants de retenter l’expérience le soir même ou dans quelques jours.

Ça finira bien par fonctionner 😉 !

Et rien ne t’empêche évidemment d’emmener ta tribu faire un tour en pleine nature pour tenter de trouver des traces de passage d’animaux dans la terre ou le sable selon la situation.

En plus, c’est l’occasion pour ta petite famille de profiter des bienfaits d’une sortie nature (et on sait qu’ils sont nombreux !).

C’est aussi une activité à part entière.

On l’a déjà abordé dans un point précédent, mais rappelons comment agrémenter ta sortie nature par une opération découverte de traces d’animaux.

  1. Équipe toute ta tribu de la tête aux pieds. N’oublie pas au passage qu’une sortie en forêt nécessite d’être bien couvert et protégé des potentielles morsures de tiques. Donc, vêtements longs, chaussures bien fermées et montantes de préférence, chapeau ou casquette, imperméable si la pluie est susceptible de s’inviter (si des pluies torrentielles sont prévues, mieux vaut décaler ton activité, car de toute manière, toutes les traces risquent d’être effacées)
  2. Munis-toi de ton empreintoscope fait maison, et si possible d’un appareil photo.
  3. Choisis un endroit où le bois est dominant (comme on l’a vu plus haut, les arbres sont riches d’enseignements)
  4. Propose aux enfants de partir en quête d’indice d’une présence animal (trace dans les arbres, plumes, crottes, noisettes croquées, écorces…). Si vous trouvez un petit trésor, photographie-le ou collecte-le si c’est possible. Si des empreintes sont bien visibles, c’est le moment de sortir ton empreintoscope pour tenter d’identifier rapidement quel animal est à l’origine des traces.
  5. Une fois de retour à la maison, fais-toi aider d’un guide pour savoir ce que cachent toutes vos trouvailles. Si tu n’en as pas, il y a plein de sites internet qui en proposent à moindre coût.

Voilà comment se déroule une chasse aux empreintes d’animaux.

Alors, attention, il n’est pas certain que tu parviennes à identifier précisément les bêtes responsables des traces découvertes.

Aucune déception à avoir, la nature aime parfois garder le mystère

Dans tous les cas, tout l’intérêt ici, c’est surtout de prendre conscience du monde animal et de permettre à tes chérubins de faire toujours plus de découvertes en rapport avec la nature.

Télécharger nos kits d’activités ludiques pour faire des sortie nature un succès

Pour télécharger les kits d’aventures pédagogique pour les enfants, chasses au trésor, jeux de piste, activités éducatives, c’est par ici : clique simplement sur le bouton juste en dessous pour tout recevoir gratuitement.

Qu’as-tu aimé dans cet article ou pas aimé ? On en discute dans les commentaires !

Tes idées d’améliorations et de compléments sont les bienvenues, ainsi que ton expérience et tes retours !

  • Combien de fois par semaine fais-tu un sortie nature avec tes enfants ?
  • Quelles difficulté lors de tes sortie nature ? 
  • As-tu déjà réussi à observer des animaux sauvage avec tes enfants ?

Laisse ton avis juste en dessous, merci beaucoup ! N’hésite pas à partager cet article avec les personnes de ton entourage qui pourraient être intéressées et sur les réseaux sociaux !

Note : 1★ = Pas intéressant - 5★ = TOP Merci Continuez
[Total : 1 Moyenne : 5]

1 COMMENTAIRE

  1. Quelle bonne idée d’activité!! J’essayerai de la faire en forêt pendant les vacances . On n’a pas croisé beaucoup d’animaux jusque-là. Surtout des oiseaux… Nous verrons où nous mène cette nouvelle aventure Merci encore!!!

DONNE TON AVIS OU COMPLÈTE CET ARTICLE ICI :

Please enter your comment!
Please enter your name here