Nous l’avons vu dans l’article précédent, le manque de nature joue un rôle dans la santé physique et mentale des enfants.

Donc par déduction, se connecter avec la nature constitue un excellent moyen de préserver sa vitalité.

Jusque-là tu nous suis, n’est-ce pas !

Mais si on allait un peu plus loin dans ce concept ?

Au-delà d’une simple balade, savais-tu que laisser les enfants se salir dans la nature est très bénéfique pour eux ?

Étonnant, non ?

En fait, c’est même scientifiquement reconnu.

Bon, c’est vrai que ça mérite un peu d’explications.

C’est pour cette raison que nous avons tenu à rédiger cet article.

Dans un premier temps, nous allons donc nous mettre un peu dans la peau de scientifiques avertis et te démontrer l’intérêt de laisser tes enfants jouer avec la boue, patauger dans les flaques ou jardiner.

Ensuite, après quelques conseils pratiques, si tu as besoin d’inspiration, nous te donnerons quelques idées d’activités en lien avec les joies de se salir dans la nature.

Et nous faisons le pari que tes enfants vont A-DO-RER ! 😊

Se salir de la nature : des bienfaits insoupçonnés

L’obsession de l’hygiène : un réflexe contre-productif

Combien de fois t’es-tu entendu dire à ton enfant : « ne mets pas tes mains par terre, c’est sale. Ne joue pas avec la terre, c’est pas propre… » ?

Et la première chose que tu fais si tu as ce qu’il faut sous la main, c’est nettoyer les doigts de ton bout d’chou avant qu’il les mette à la bouche.

Une réaction totalement normale, et même plutôt naturelle à notre époque.

Et si ces réflexes n’étaient pas les bons ?

La terre sur les mains est-elle réellement un danger pour la santé ?

D’ailleurs, quand on y repense, il y a encore pas si longtemps (à peine un siècle), un manque d’hygiène corporel était assez courant et, hormis quelques odeurs désagréables, les conséquences n’avaient rien de dramatique.

Les enfants jouaient essentiellement à l’extérieur, avaient les mains et le corps régulièrement couverts de terre ou de boue, sans pour autant tomber malades à cause de ça.

Excès de propreté : les méfaits des environnements aseptisés

À trop vouloir se protéger, ne finit-on pas par obtenir l’effet inverse que celui souhaité ?

Reparlons un peu de ces enfants bienheureux du début du siècle dernier, qui profitaient souvent de l’extérieur en toute insouciance, et surtout sans peur de se salir.

À cette époque, il y avait certes des épidémies d’infections virales qui sévissaient, mais certaines pathologies modernes et chroniques comme l’allergie, l’eczéma, l’asthme étaient plutôt rares contrairement à aujourd’hui.

À ce propos, plusieurs résultats d’études démontreraient que l’augmentation de ce type de maladie serait directement due à des environnements trop aseptisés.

Et pour cause, à force de vouloir éviter le contact avec les bactéries, nous créons sans le vouloir une sensibilité et une vulnérabilité face aux microbes.

Tu es sceptique ?

C’est le moment de passer à une petite explication scientifique sur les bienfaits des contacts directs avec le monde naturel.

Se salir dans la nature : un renforcement des défenses immunitaires

Nous avons tendance à éviter les microbes de peur de tomber malade.

Mais savais-tu que notre corps en abrite des milliards ?

Ils sont même indispensables pour son bon fonctionnement.

Eh, oui, ils forment des colonies appelées « microbiote ».

Ces micro-organismes sont naturellement présents au niveau des intestins, de la peau, ou encore des muqueuses respiratoires, etc..

Bref, nous en abritons un peu partout !

Et leur rôle est essentiel.

Ils forment une barrière contre les mauvaises bactéries pathogènes comme les infections.

Pour continuer à faire leur travail de protection, ces bonnes bactéries, présentes également dans notre environnement, doivent donc pouvoir continuer à se développer dans notre organisme.

Or l’utilisation trop intensive de produits aseptisant et les précautions que nous prenons avec nos enfants vis-à-vis des « saletés » de la nature empêchent ces microorganismes d’optimiser nos défenses immunitaires.

Les autres bienfaits de la nature

Nous avons déjà abordé plusieurs fois ce sujet, mais nous pensons qu’il est bon d’insister.

Car les bienfaits de la nature ne s’arrêtent pas au plan physique uniquement.

Elle a aussi de multiples influences positives sur la confiance en soi, la créativité, l’imagination, la concentration…

Elle permet aussi de lutter contre l’hyperactivité, le stress, les angoisses…

N’hésite pas à lire ces deux articles :

Éducation nature : et s’il suffisait de se balader pour bien grandir

La nature : le meilleur remède pour enfants stressés

En pratique, comment permettre à ses enfants de se salir dans la nature ?

Alors déjà, tu t’en doutes, ça ne devrait pas être très compliqué de convaincre tes chérubins des bienfaits des jeux de boue, d’eau, de terre ou de sable ! : D

C’est déjà une bonne chose.

Par contre, se salir dans la nature s’organise un minimum.

Même si tu peux tout à fait laisser les enfants jouer librement au milieu de l’écosystème du monde naturel, une petite préparation peut être utile.

Alors vêtements adaptés, serviettes sèches, collation au retour pour se réchauffer…

N’hésite pas à faire l’inventaire de tout ce qui pourra t’être utile pour garantir le succès de ta sortie nature !

Et si tu veux quelques pistes d’activités, voici une mine d’idées classées en fonction des matières naturelles utilisées.

Les sites sur lesquels nous nous sommes inspirés pour ces idées sont en fin d’article 😉.

La boue

Tant qu’à être sale, autant s’en donner à cœur joie avec l’élément naturel qui fait le plus d’adeptes parmi nos chérubins : la gadoue ! 😉

Masques de boue

Cette activité est idéale à pratiquer en forêt.

Le but est de créer des masques en te servant de la boue comme base.

Une fois un coin rempli d’arbre déniché, invite tes enfants à :

  • collecter des éléments naturels comme des feuilles, des glands, des fleurs sauvages, des brindilles…
  • ramasser de la boue et la mettre dans un seau que tu as emporté. Si le sol est trop sec pour trouver de quoi remplir le seau, il n’y a rien de plus simple que de créer de la boue : un peu d’eau sur la terre et le tour est joué.
  • Choisir un arbre au tronc suffisamment large.
  • Étaler de la boue sur le tronc pour créer une figure ronde ou ovale
  • Se servir des éléments collectés au début pour former les yeux, le nez, la bouche et les cheveux. C’est le moment pour les enfants d’exprimer leur créativité !

Et voilà, il ne te reste plus qu’à admirer le travail, féliciter les artistes en herbe et prendre une photo souvenir de tous les chefs-d’œuvre !

Boue’art

Pour cette activité, tu as besoin d’un espace extérieur susceptible de te servir d’atelier.

Il te faut également un paquet de ballons de baudruche petit format.

Place sur le terrain des toiles vierges posées sur des chevalets.

Si tu n’en as, tu peux aussi adosser la toile contre un arbre.

Ensuite, c’est aux enfants de jouer :

  • ils remplissent les ballons en plastique de boue,
  • ils se mettent à bonne distance de leur toile respective.
  • Et c’est parti ! Ils jettent de toute leur force les ballons sur les toiles pour qu’ils éclatent.

Voilà !

Pour un résultat haut en couleur, n’hésite pas à mélanger la boue à de la peinture liquide.

Body painting

Pour ce jeu-là, il va falloir patienter que les beaux jours (et surtout la chaleur) arrivent si ce n’est pas encore le cas.

Tu l’as compris avec le titre, ce que nous te proposons ici, c’est de réaliser une séance de body painting avec tes enfants.

Mais au lieu d’utiliser de la peinture, tu te sers d’un peu de boue (en plus, c’est hyper bon pour la peau 😉).

Le principe est donc très simple :

Une fois toute ta tribu en maillot de bain, tu donnes à chacun un pinceau, un rouleau, un pot rempli de boue, et hop, tout le monde s’en donne à cœur joie en se dessinant sur la peau.

Ou pourquoi pas en dessinant sur les autres.

Et pour donner plus de fantaisie, n’hésite pas à rajouter de la couleur à la boue grâce à un peu de colorant alimentaire, ça marche super bien !

L’eau

Jour de pluie rime souvent avec activité intérieure par peur d’attraper froid ou parce qu’être mouillé, c’est tout sauf agréable.

Mais bien équipé, un temps pluvieux n’a rien d’une fatalité.

Au contraire même, car je ne sais pas si tu as remarqué, mais un peu de pluie ne dérange souvent pas plus que ça les enfants.

C’est pour eux une super occasion de s’éclater !

De se salir aussi 😊

Alors voici quelques idées à pratiquer par temps de pluie.

Sauter dans les flaques

C’est l’activité incontournable !

Évidemment, si les températures extérieures sont trop basses pour supporter les pieds mouillés, tu équiperas tes chérubins de bottes étanches.

Mais, s’il fait chaud, sauter dans les flaques à pieds nus provoque un plaisir fou chez les enfants.

Le relais

Toujours en te servant des flaques, tu proposes à tes enfants une course de relais.

Pour cette activité, il te suffit de :

  • Former deux équipes,
  • créer un parcours au milieu des flaques,
  • placer un récipient au bout du parcours,
  • inviter les enfants à remplir un petit flacon avec l’eau des flaques et à courir jusqu’au récipient pour verser le contenu,
  • revenir le plus vite possible et donner le récipient au copain pour qu’il prenne le relais.

L’équipe qui a le plus rempli son récipient après un temps donné a gagné.

La course aux bâtons dans le caniveau

L’eau qui ruisselle dans le caniveau a déjà souvent le don de piquer la curiosité des plus petits.

Alors, pourquoi ne pas en tirer le meilleur parti en organisant une course de bâtons ou de brindilles (à défaut de petits voiliers).

Choisis un endroit où ton enfant va pouvoir suivre la navigation en toute sécurité, puis détermine un point de départ et une arrivée.

Le rallye photo sous l’eau

Le meilleur endroit pour le réaliser est sûrement la forêt car tu vas certainement pouvoir dénicher des tas de trésors à photographier.

En plus, grâce aux arbres, tu prends moins de risques de te faire tremper jusqu’aux os par une grosse averse

Côté organisation, pour augmenter l’aspect ludique de cette activité, n’hésite pas à la présenter sous forme de concours.

Voici comment nous te conseillons de procéder :

  • Quelques jours avant, pars en quête du meilleur endroit,
  • répertorie quelques éléments naturels intéressants à photographier (adapte la quantité et le niveau de difficulté en fonction de l’âge des enfants),
  • le jour J, distribue à chaque enfant un appareil photo étanche (il en existe des jetables),
  • donne-leur la liste des éléments à trouver,
  • indique-leur la durée de l’activité (15 à 20 minutes suffisent).

Et c’est parti !

Celui qui revient en premier après avoir réalisé toutes les photos a gagné !

Bien entendu, tu peux aussi en profiter pour développer toutes les photos et les réunir sur un grand pêlemêle.

Les enfants vont adorer !

La chasse aux vers de terre

Alors, ce n’est pas forcément nécessaire d’attendre qu’il pleuve pour cette animation.

Mais il est vrai que les vers de terre prennent plus facilement leur quartier là où la terre est humide.

Et s’il n’a pas plu récemment, il suffit bien souvent de gratter un peu la terre pour trouver quelques vers.

Tu peux aussi organiser une variante de cette activité en recherchant à la place des vers, des limaces ou des escargots.

Concours de château de sable

Pluie et sable, c’est la combinaison parfaite pour se lancer dans la construction du plus beau château.

Eh, oui !

C’est quand même plus facile avec du sable mouillé 😊

Alors, si tu as près de chez toi un plan d’eau, ou si tu as la chance d’habiter près de la plage, profite du prochain jour de pluie pour une petite sortie en famille sur le sable.

Selon la saison, il sera bien entendu nécessaire d’adapter la tenue en circonstance !

Sources :

https://www.cabaneaidees.com/plus-de-20-idlees-pour-jouer-sous-la-pluie/

https://www.asadventure.fr/expertise-conseils/outdoor/des-activites-exterieures-les-jours-de-pluie-c-est-possible.html

Télécharger nos kits d’activités ludiques pour faire des sortie nature un succès

Pour télécharger les kits d’aventures pédagogique pour les enfants, chasses au trésor, jeux de piste, activités éducatives, c’est par ici : clique simplement sur le bouton juste en dessous pour tout recevoir gratuitement.

Qu’as-tu aimé dans cet article ou pas aimé ? On en discute dans les commentaires !

Tes idées d’améliorations et de compléments sont les bienvenues, ainsi que ton expérience et tes retours !

  • Combien de fois par semaine fais-tu un sortie nature avec tes enfants ?
  • Quelles difficulté rencontres-tu avec IEF
  • As-tu des doutes ou des peurs par rapport à l’instruction à la maison ?

Laisse ton avis juste en dessous, merci beaucoup ! N’hésite pas à partager cet article avec les personnes de ton entourage qui pourraient être intéressées et sur les réseaux sociaux !

Note : 1★ = Pas intéressant - 5★ = TOP Merci Continuez
[Total : 1 Moyenne : 5]

1 COMMENTAIRE

  1. Bonjour Coline et Rémy!
    J’espère que vous allez bien :o)
    Juste un petit mot pour vous dire merci pour ce chouette article!
    Je suis tout à fait d’accord avec l’idée de faire bouger les enfant dehors, de chasser les insects, d’être créatif avec l’environnement et d’en avoir plein les mains et le visage en fin de journée.
    Une autre activité intéressante à faire avec de plus grands est de regarder de la boues, de l’eau de flaque et de petits organismes au microscope et/ou à la loupe. (Il y a des microscopes pour enfants peu dispendieux et très efficaces)
    Merci encore pour cet article et au plaisir!
    Joanie :o)

DONNE TON AVIS OU COMPLÈTE CET ARTICLE ICI :

Please enter your comment!
Please enter your name here