Comment faire l'instruction en famille

Si tu as lu notre précédent article sur les démarches pour mettre en place l’école à la maison, c’est déjà une bonne chose et tu connais désormais toutes les formalités qui gravitent autour de l’instruction en famille. 

Tu es donc théoriquement prêt à te lancer dans cette super aventure et, chose promise, chose due, c’est le moment de découvrir la bonne recette pour réussir ce beau défi ! 

Pour t’y aider, nous avons donc surfé sur un bon nombre de sites ou de blogs spécialisés et nous avons aussi profité de toute la documentation trouvée dans notre médiathèque préférée.

Bien entendu, nous ne manquerons pas de donner les meilleures sources d’information sur le sujet à la fin de l’article. 

IEF comment se lancer ?

Mais passons aux choses sérieuses, comment dois-tu t’organiser pour mener au mieux ta mission d’instruire ton ou tes enfants ?

Quel rythme choisir ?

Quels outils peuvent t’aider ?

Et avant tout, comment être certain que tu prends le bon chemin (parce que c’est normal de douter) ?

Toutes les réponses (ou du moins une bonne partie 😉) sont ici, c’est parti ! 

Motivation et confiance : la base de l’instruction en famille

Pourquoi ce choix ?

Avant même de te lancer, il est important de faire le point sur ce qui te motive à faire l’école à la maison.

Eh, oui, aussi géniale l’idée soit-elle, ça demande un sérieux investissement personnel et c’est avant tout ta motivation qui saura te booster et te donner envie de tout donner pour réussir. 

Alors, pose-toi simplement la question : pour quelle raison ai-je envie de me lancer dans l’instruction en famille ?

Et pas de malentendu, il n’y a aucune bonne réponse à cette question. Le simple fait d’être convaincu que c’est la meilleure option qui profitera à ton enfant est déjà un excellent début.  

Les raisons d’une possible hésitation :

Une fois la liste des « pour » dressée, c’est le moment de passer aux « contre ». Quels sont les freins qui pourraient entraver ta motivation ?

Et encore une fois, il n’y a aucune raison d’avoir honte de douter. Il n’y a rien de plus normal et c’est valable dans tous les domaines.

Le tout est d’être en mesure de trouver des réponses rassurantes à ces questions qui te trottent dans la tête et qui peuvent t’empêcher d’avancer dans ton projet.

Je te propose donc de passer en revue les 2 principaux obstacles qui peuvent freiner un peu ton enthousiasme (avec bien entendu quelques idées pour les contourner 😉) : 

1/ La désocialisation :

C’est l’inquiétude par excellence soulevée par bon nombre de parents qui hésitent à se lancer. 

Et pourtant, il s’agit d’une fausse idée, car hormis la cour de récré, il existe tellement d’autres endroits où tes enfants pourront rencontrer et échanger avec d’autres personnes : les médiathèques, les ludothèques, les associations sportives, artistiques…

Ce n’est pas parce que ton enfant étudie seul (ou avec ses frères et sœurs) qu’il est forcé de rester dans le clan restreint de la famille tout le temps.

C’est juste à toi, en tant que parent, de provoquer des moments où ton enfant aura l’occasion de rencontrer du monde. 

D’ailleurs, pour t’y aider, toutes les communes, petites ou grandes, proposent des animations faciles d’accès qui favorisent les rassemblements.

Renseigne-toi auprès de ta mairie, tu seras sûrement étonné de toutes les activités extra scolaires et familiales proposées ! 

Par ailleurs, l’instruction à la maison s’est aujourd’hui largement démocratisée, et de nombreuses associations ont été créées justement pour te permettre d’échanger avec d’autres familles ayant fait le choix de l’école à la maison.

Mais un peu de patience, nous développerons ce point précis un peu plus loin dans l’article 😉.

2/ La peur du contrôle :

C’est un autre facteur de stress qui effraie beaucoup de parents.

Et pourtant, il ne faut pas oublier un point essentiel : certes les inspections académiques s’octroient un droit de regard sur les moyens mis en œuvre pour instruire votre enfant, mais ils se doivent de rester neutres et n’ont aucun avis à donner sur la méthode pédagogique choisie.

Si tel n’est pas le cas, vous avez tout à fait le droit de vous affirmer pour faire respecter vos choix. N’hésitez pas ! 

Comment faire l'école à ses enfants

Faire preuve d’assurance pour donner confiance

La confiance… C’est un point essentiel à travailler si tu veux réussir ta démarche d’instruction à la maison.

En effet, si tu es persuadé dans ton for intérieur que ton choix et ta méthode sont les plus adaptés pour permettre à ton enfant d’évoluer dans ses acquis, alors tu as toutes les chances de faire de l’instruction à la maison un vrai succès.

Eh, oui, la confiance est contagieuse.

Si tu hésites, ton enfant le sentira et il manquera lui-même d’assurance vis-à-vis de ce que tu lui enseignes. Alors que s’il perçoit ta propre conviction, il ne mettra en aucun cas ta parole en doute.

Instruction en famille : Toute une question d’organisation 

Alors, motivation et confiance, nous l’avons compris sont les fondations d’un bon projet d’instruction à la maison. Mais, ne rêvons pas, ça ne fait pas tout ! 

Une autre qualité est aussi une incontournable clé du succès : l’organisation.

Que faut-il mettre en place pour y arriver ? Quel rythme adopter ?

Voyons tout ça en détail. 

Instruction à la maison et tâches quotidiennes : savoir jongler entre le métier de parent et celui d’enseignant

C’est le moment de parler « casquette » ! 

Le choix de l’instruction en famille peut, outre l’aspect pédagogique, avoir un côté très pratique. En effet, fini les horaires à respecter et le temps perdu dans les bouchons. Car oui, tu as tout ton temps ! 

Alors tu peux vite être tenté d’exploiter ces minutes gagnées en accomplissant des tâches que tu mettais auparavant de côté jusqu’au week-end, ou en profitant d’être à la maison pour te lancer dans le tri de ta penderie.

Après tout, ça ne t’empêchera pas d’être en parallèle à la hauteur dans ton rôle d’instructeur !

Sauf que, à moins d’être le roi ou la reine du multitâches (mais qui l’est vraiment ?), tu risques de vite te perdre dans tes activités et adieu l’efficacité que tu t’étais fixée. 

En plus de ça, les enfants risquent fort de tout mélanger et de ne pas différencier les moments consacrés à « l’école » et ceux du quotidien et du temps libre. 

Il est donc important de développer une organisation qui te permette de passer distinctement de la casquette « professeur » à celle de « parent ». Tout le monde en ressortira gagnant.

Le rythme à adopter : comment organiser ses journées ?

Il n’y a pas de journée type.

En fait il s’agit de trouver le bon équilibre entre le temps d’instruction et le temps consacré aux loisirs. 

L’avantage de l’école à la maison, c’est que contrairement à ce qui se passe dans une classe traditionnelle, toute ton attention est focalisée sur ton enfant (ce qui est bien entendu du domaine de l’impossible pour un instituteur en charge d’une trentaine de têtes blondes).

L’apprentissage prend donc moins de temps. De nombreux parents pratiquant l’instruction en famille évoquent moins de 3 h d’apprentissage formel par jour. 

Les bases pour faire l'instruction à la maison

L’idée peut donc être de découper la journée un peu à la façon des écoles traditionnelles, ou pourquoi ne pas fonctionner en demi-journée uniquement.

En fait, tout va dépendre des habitudes de ta famille. Certains enfants sont plus du matin, d’autres davantage de la fin de journée. Profite donc de la chance qui t’est donné de pouvoir décider quand adopter la casquette « enseignant » et quand remettre celle de « parent ». 

L’importance de ton bien-être : accorde-toi du temps

Un des « risques » liés à l’instruction à la maison, c’est également de trop vouloir en faire et de te consacrer à 100 % à tes enfants. 

Alors, oui, ça peut paraitre normal pour certains, mais tu restes avant tout un être humain et si tu ne t’octroies pas un minimum de temps pour toi, tu risques de devenir fou ou folle !! Et de rendre dingue ta famille aussi. 

Adieu le plaisir d’enseigner à tes enfants et bonjour les crises de mauvaise humeur, qui en plus, on le sait, ont l’art de contaminer tout le monde en un instant. 

Alors, un conseil, ne t’oublie pas et accorde-toi quelques heures par semaine pour t’adonner à ton loisir, sport préféré, histoire de te libérer !

Et il n’y a aucune honte à ça, bien au contraire.

Tu peux pourquoi pas organiser des petites séances de méditation avec tes enfants.

Tu rentreras dix fois plus motivé pour continuer la chouette mission que tu t’es confiée. 

Instruction en famille : Comment se faire accompagner ?

Alors, évidemment, tu n’as pas la science infuse, et faire l’école à la maison, ça ne s’improvise pas.

Il te faut donc trouver des outils qui t’accompagnent au quotidien. Cela va du matériel à la méthode à adopter.

Comment s’y retrouver ?

Quelles sont les astuces pour mener à bien l’instruction à la maison ? 

Les idées pour trouver les outils adaptés tout en maîtrisant son budget

Parlons un peu matériel. Il va t’en falloir évidemment. Mais rien ne t’oblige à investir dans des livres et des outils neufs uniquement. Ça risque même fort de vite te ruiner.

Et ce serait dommage, car il existe sûrement près de chez toi des moyens d’avoir accès à du matériel d’occasion tout à fait adapté à ton besoin. Alors, où te renseigner ? 

  • La bibliothèque ou la médiathèque : si tu as la chance d’en avoir une à ta disposition, c’est le moment d’aller y faire un tour, il y a peut-être des trésors cachés qui peuvent t’aider à suivre le programme que tu t’es fixé.
  • Le web : en tapant simplement « ressources IEF » dans Google, tu dénicheras une mine d’informations pour t’aider dans tes recherches.
  • Les associations spécialisées : elles peuvent t’aider dans tes recherches et te guider 

La pédagogie Montessori, une philosophie en totale adéquation avec l’école à la maison

Il existe une armada de pédagogie pour t’accompagner dans ton quotidien d’instruction à la maison. Nous t’invitons vraiment à lire notre article sur notre méthode pédagogique basée sur des aventures. 

Eh, oui, elle peut tout à fait servir de pilier dans ta mission de faire l’école à la maison.

Tu peux notamment t’appuyer sur cette pédagogie pour favoriser l’autonomie de ton enfant et l’aider à développer sa confiance en lui. 

Plus qu’une méthode, il s’agit avant tout d’un état d’esprit. Le but premier est d’observer ton enfant pour ensuite adapter ton enseignement à ses attentes et à son rythme. 

Le petit plus avec Montessori, c’est que côté matériel, tu peux facilement t’amuser à le fabriquer toi-même. Un bon moyen de faire des économies et d’une certaine façon, l’école peut rapidement devenir un jeu d’enfant 😉 !

Envie d’en savoir plus sur l’école Montessori à la maison, on t’en dit plus sur cet article.

Les associations, échanges inter-familles, groupes d’entraide : savoir bien s’entourer

On en a déjà un peu parlé, une des principales idées reçues par rapport à l’instruction en famille, c’est le risque d’isolement et le manque de socialisation. 

Alors, si tu fais partie d’une famille « ours » adepte de l’hibernation, oui, éventuellement, ça peut arriver. 

Mais, entre nous, il y a tellement d’opportunités de rencontrer d’autres familles, aussi convaincues que toi des bienfaits de l’école à la maison, que ce serait dommage de ne pas en profiter.

Pour toi comme pour tes chérubins ! 

Comment les rencontrer ?

Il existe un réseau en France qui te donnera l’occasion d’échanger sur ton expérience, de partager des bonnes pratiques avec d’autres parents, et de permettre à ton ou tes enfants de faire aussi de sympathiques connaissances. 

Voilà, si l’envie de te lancer dans l’instruction en famille te titillait, nous espérons que tu es désormais convaincu que ce beau projet peut devenir réalité.

En fait, la seule condition non négociable, c’est d’être convaincu de ses bienfaits, et de se sentir motivé.

Pour le reste, de nombreux moyens sont mis à ta disposition pour t’accompagner, que ce soit en version digitale ou éditoriale. 

À ce sujet, voici une liste non exhaustive des sites, blogs qui peuvent t’être d’une aide précieuse : 

Télécharger nos kits d’activités ludiques pour t’aider à faire l’instruction à la maison

Pour télécharger les kits d’aventures pédagogique pour les enfants, chasses au trésor, jeux de piste, activités éducatives, c’est par ici : clique simplement sur le bouton juste en dessous pour tout recevoir gratuitement.

Qu’as-tu aimé dans cet article ou pas aimé ? On en discute dans les commentaires !

Tes idées d’améliorations et de compléments sont les bienvenues, ainsi que ton expérience et tes retours !

  • As-tu des astuces à partager pour faire l’instruction en famille ?
  • Quelles difficulté rencontres-tu avec IEF ? 
  • As-tu des doutes ou des peurs par rapport à l’instruction à la maison ?

Laisse ton avis juste en dessous, merci beaucoup !

N’hésite pas à partager cet article avec les personnes de ton entourage qui pourraient être intéressées et sur les réseaux sociaux !

Note : 1★ = Pas intéressant - 5★ = TOP Merci Continuez
[Total : 10 Moyenne : 3]

1 COMMENTAIRE

  1. Bonjour Coline et Rémy. Et merci pour cet article très bien fait ! Nous avons pratiqué l’IEF pendant 6 ans, nos enfants avaient 6 et 8 ans quand nous les avons descolarisés. Si nous ne nous sommes jamais inquiétez de la désocialisation, il est vrai que ce sujet a inquiété tout notre entourage !! Les associations que vous citez sont vraiment d’une grande aide, surtout lorsqu’un contrôle de l’instruction se passe mal ! Pour les méthodes pédagogiques, il est vrai que cela ne s’improvise pas, quoi que… Lorsqu’on débute l’école à la maison, on tâtonne et donc on expérimente ! Après différentes expériences, la nôtre, de méthode, a finalement été les apprentissages par le jeu.
    Bonne journée et bravo encore pour votre super site !

DONNE TON AVIS OU COMPLÈTE CET ARTICLE ICI :

Please enter your comment!
Please enter your name here